full screen background image
Search

Réussir sur le marché du travail grâce à une formation d’excellence

Au premier abord, un lycée de prestige n’est pas très différent d’un lycée classique. Il propose les mêmes orientations, soit la filière ES, L et S, en vue de passer un BAC général, tout comme la totalité des lycées publics. Pourtant, de nombreux autres éléments diffèrent. Ce type de lycée axé Grandes Ecoles permet en effet à ses élèves de passer et réussir les concours d’écoles prestigieuses. Un vrai plus pour les lycéens ambitieux qui veulent réussir le marché du travail. Zoom sur ces formations d’excellence et pourquoi elles sont si prisées.

Objectif : les Grandes Écoles

materiel-scolaire

L’objectif des lycées de prestige et d’emmener ses élèves de la Seconde à la Terminale à l’aide d’une méthode pédagogique d’excellence afin qu’ils puissent rejoindre la Grande Ecole de leur choix.

Pour celles qui ne connaissent pas les Grandes Ecoles, se sont, selon le ministère de l’Education Nationale, des établissements d’enseignement supérieur qui recrutent leurs élèves par concours et qui assurent des formations de haut niveau. Parmi la liste des Grandes Ecoles, nous pouvons citer : l’ENA, l’ENS, l’Ecole Polytechnique, l’Agro Tech, l’ESSEC, l’EM Lyon Business School, HEC Paris, ou encore l’INSEEC.

Les formations de prestige mettent ainsi tout en œuvre pour que l’intégralité des lycéens inscrits ait une mention « bien » ou « très bien » au BAC. C’est l’objectif visé principal de ces formations, qui permettent aux élèves d’intégrer les meilleures écoles dans de bonnes conditions. En effet, tout au long de leurs études, les lycéens vont se familiariser avec la rigueur et le sérieux qu’exigent les écoles prestigieuses, ainsi qu’une organisation de travail particulière.

L’état d’esprit des professeurs est également en phase avec cet objectif. Leur but est donc d’emmener leurs élèves vers le prestige, par le biais de devoirs exigeants et un enseignement qui se doit d’être excellent. Pour assurer la réussite des élèves, tous les enseignants sont diplômés de Grandes Ecoles, ils connaissent ainsi mieux que quiconque les exigences des formations de haut niveau.

Enfin, les élèves s’entraînent régulièrement au BAC en réalisant des devoirs sur table (environ une fois par semaine). Les options facultatives ne sont pas mises en avant, pour permettre aux lycéens de se focaliser les matières fondamentales du BAC et les maîtriser de A à Z.

Pourquoi ça fonctionne ?

jeune-diplomee

Les lycées de prestige ont un excellent taux de réussite au BAC : 100%. Vous vous demandez sûrement pourquoi ? Car la formation est d’autant plus rigoureuse qu’elle met toute les chances du côté des élèves pour réussir.

Outre les devoirs réguliers, l’enseignant doit donner un sens au travail que l’élève doit accomplir et lui permettre de grandir intellectuellement. Le travail rendu doit également être d’une grande qualité.

Pour cela, les classes des lycées de prestige ne dépassent généralement pas une vingtaine d’élèves. Cette configuration permet aux professeurs de connaître chaque lycéen de sa classe ainsi que leurs envies et besoins. Ils ont ainsi toutes les cartes en mains pour préparer les jeunes ambitieux aux concours des Grandes Ecoles, mais aussi pour les guider au mieux dans leurs projets professionnels. Si un élève se trompe de filière, il peut toujours en changer entre la classe de Première et celle de Terminale.

Rien n’est laissé au hasard non plus au niveau de l’emploi du temps. Les lycées de prestiges offrent à leurs élèves des conditions de travail pensées pour la réussite. Les semaines ne dépassent ainsi pas 30 heures de cours (sans compter les entraînements aux BAC) et les emplois du temps s’articulent autour de journées de cours fluides, sans « trous » ni heures qui se succèdent à n’en plus finir.

Telle est la recette de la réussite !

Convaincue ? Ce type de formation est dispensé dans plusieurs établissements, notamment un lycée privé à Paris ouvert depuis cette rentrée scolaire 2015.




Laisser un commentaire